FootballFootball : Equipe de France

Equipe de France : Les notes des Bleues face à l’Allemagne

L’équipe de France a clôturé sa saison par un succès convaincant en amical ce jeudi face à l’Allemagne (1-0). La grosse performance de Sandie Toletti au milieu de terrain, l’inspiration géniale de Kenza Dali, le match parfait de Wendie Renard en défense .. retrouvez les notes des Bleues pour cette rencontre de prestige contre les Allemandes.

>> A LIRE AUSSI : Equipe de France : Quel onze pour les Bleues face à l’Allemagne ?

Pauline Peyraud-Magnin (6) :

Un match plutôt tranquille pour la gardienne des Bleues. Si l’Allemagne a su se créer de nombreuses situations intéressantes, elles n’ont quasiment pas mis en danger la gardienne tricolore, qui a assuré le job sur le seul tir cadré de la Mannschaaft. Intéressante dans son jeu au pied et dans ses sorties aériennes, comme à son habitude, celle qui a été propulsée en tant que gardienne numéro 1 il y a quelques mois a répondu présent.

Eve Perisset (6) :

Après avoir pris l’eau contre les Etats-Unis lors du dernier rassemblement, Eve Perisset a été maintenue en tant que titulaire au poste de latérale droite pour ce match. La joueuse de Bordeaux a bien rectifié le tir ce jeudi et rendu une bonne copie, avec plusieurs bonnes interventions défensives, quelques montées tranchantes et des centres souvent dangereux qui n’ont malheureusement pas été décisifs. Si Marion Torrent était une titulaire indiscutable il y a quelques mois, Eve Perisset est peu à peu en train de rééquilibrer la balance.

Aissatou Tounkara (5) :

Propulsée en tant que capitaine pour la première fois de sa carrière en équipe de France, la défenseure de l’Atletico Madrid a mis un peu de temps à rentrer dans sa rencontre. Dans les 10 premières minutes, elle a raté une passe facile pour Perisset (5′) avant de perdre un ballon dans sa moitié de terrain (9′), sans conséquence pour les Bleues. Au fil des minutes, elle est montée en puissance et s’est montrée solide dans les duels, bien aidée par sa coéquipière Wendie Renard qui veillait toujours au grain. Un match plutôt correct mais Aissatou Tounkara peut mieux faire.

Wendie Renard (7) :

Absente lors de la mauvaise prestation des Bleues face aux Etats-Unis, Wendie Renard était de retour et a rassuré toute sa défense. Dès l’entame du match, elle a signé un excellent retour sur Shuller (8′) qui partait seul dans la profondeur, avant de rattraper la bourde de Tounkara qui avait perdu le ballon dans sa moitié de terrain (9′). Impériale dans les airs avec plusieurs interventions pleines d’autorité, la Martiniquaise a encore assumé son statut de meilleure défenseure du monde.

Sakina Karchaoui (6) :

Encore un bon match sous le maillot tricolore de Sakina Karchaoui, fidèle à ses habitudes et toujours aussi combative sur son côté gauche. Parfois juste dans son placement, elle a bien compensé en redoublant d’efforts pour gêner au maximum les attaquantes allemandes. Intéressante sur ses montées, elle a réalisé un festival sur son côté en éliminant trois joueuses mais a manqué de lucidité dans le dernier geste (62′).

Sandie Toletti (8) :

En grande forme cette saison avec Levante, Sandie Toletti a confirmé avec une prestation très solide quatre ans après sa dernière sélection en équipe de France. Titularisée au milieu, l’ex joueuse du MHSC a gratté de nombreux ballons et s’est montrée intéressante dans ses prises de balle et son placement. Son pressing incessant a failli permettre aux Bleues d’inscrire le but du break avant la pause, mais Grace Geyoro a manqué son face à face. Dès l’entrée d’Ella Pallis, elle est montée d’un cran au milieu et a montré toutes ses qualités offensives, à l’image de son centre quasi décisif (41′) ou de sa frappe de peu à côté en deuxième période (66′). Décriée pour ses choix de ne pas sélectionner Amandine Henry ou Kheira Hamraoui, Corinne Diacre a cette fois-ci eu le nez en donnant sa chance à Sandie Toletti. Remplacée par Léa Khelifi (75′).

>> A LIRE AUSSI : Equipe de France : 3 choses à savoir sur Sandie Toletti

Grace Geyoro (6) :

Encore une prestation convaincante de la part de Grace Geyoro, qui se fait petit à petit une place de titulaire indiscutable en équipe de France. Positionnée à son poste préférentiel de relayeuse aux côtés de Sandie Toletti, avec qui elle a beaucoup combiné. La France a remporté la bataille du milieu face à l’Allemagne et la joueuse du PSG y est pour beaucoup. Seule ombre au tableau dans son match, La championne de France avec le PSG a eu une énorme occasion d’inscrire le but du break (37′) mais a manqué son face à face avec la gardienne allemande.

Kenza Dali (6) :

Un peu discrète dans les premières minutes, Kenza Dali est montée en puissance et a bien combiné avec Amel Majri sur quelques situations. Touchée à une côte, elle a été contrainte de céder sa place prématurément. Mais sur son dernier ballon, la joueuse de West Ham a inscrit un but sublime d’une frappe surpuissante aux 25 mètres pour donner l’avantage aux Bleues. Remplacée à la demi-heure de jeu par Ella Pallis (6). La jeune tricolore a parfois fait les mauvais choix sur les phases offensives avec notamment une frappe totalement ratée (52′). Dans la foulée, elle a signé un retour salvateur dans les pieds de Dalmann qui était seule face au but (55′), permettant aux Bleues de conserver leur avance. Son travail à la récupération a permis au duo Geyoro – Toletti de jouer plus haut sur le terrain. Un travail de l’ombre bien effectué.

Amel Majri (4) :

Mis à part un bon mouvement avec Geyoro (25′) où elle est passée proche d’ouvrir le score, Amel Majri s’est montrée assez discrète dans cette rencontre et a souvent fait les mauvais choix. Sa deuxième tentative (49′) s’est soldée par un tir hors cadre alors qu’elle était bien placée dans la surface. La « Majricienne » est un peu passée à côté de son match et nous a habitué à mieux.

Valérie Gauvin (4) :

Un match très compliqué pour Valérie Gauvin, totalement sevrée de ballons dans cette rencontre. Pas souvent trouvée par ses coéquipières, elle a parfois fait les bons appels sans recevoir le cuir. Un peu juste physiquement où elle a perdu plusieurs duels face aux défenseures allemandes. Rarement dangereuse, sa bonne déviation pour Majri a donné lieu à l’ouverture du score de son équipe, qui vient un peu sauver son match. Remplacée par Carla Matéo (66′).

Viviane Asseyi (5) :

Un match correct de la part de Viviane Asseyi, tout juste auréolée du titre de champion d’Allemagne avec le Bayern Munich. Titularisée sur le côté gauche de l’attaque, elle a fait le spectacle comme à son habitude en tentant beaucoup de dribbles et de gestes techniques. Juste dans les transmissions et toujours aussi à l’aise dans les petits espaces, l’ex attaquante des Girondines de Bordeaux a un peu manqué de tranchant et de lucidité dans le dernier geste, à l’image de son face à face manqué (67′) alors que Grace Geyoro était seule dans la surface. Remplacée par Kessya Bussy (75′).


Photo à la Une : (@EquipeDeFrance)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page