ActualitésFootball

Euro : Stéphanie Frappart, quatrième arbitre pour le match ouverture, rentre dans l’histoire

La Française Stéphanie Frappart a été désignée ce jeudi quatrième arbitre pour le match d’ouverture de l’Euro entre l’Italie et la Turquie. Elle deviendra la première femme à arbitrer un match des Championnats d’Europe masculins.

Stéphanie Frappart continue d’ouvrir des portes dans le monde du football. La Française de 37 ans fait partie des arbitres qui participeront à l’Euro masculin (11 juin au 11 juillet). Son tournoi commencera rapidement puisqu’elle a été désignée ce jeudi comme la quatrième arbitre pour le match d’ouverture entre l’Italie et la Turquie de vendredi (21h) au Stade Olympique de Rome. Elle sera l’assistante du Néerlandais Danny Makkelie.

>> A LIRE AUSSI :Stéphanie Frappart, première femme à officier lors d’un Euro masculin

« C’est une belle évolution, une reconnaissance de mes qualités et de mes compétences, affirmait Stéphanie Frappart au siège de la Fédération Française de football (FFF) la semaine dernière. C’est ma ligne de conduite depuis le départ, on me choisit pour mes compétences et pas pour mon genre. »

Stéphanie Frappart, une pionnière

Elle devient donc la première femme à arbitrer un match de l’Euro masculin. Elle ne sera pas l’arbitre principale, mais c’est déjà une grande opportunité pour l’arbitre française. L’UEFA avait précisé lors de sa sélection que Stéphanie Frappart « a été sélectionnée comme arbitre de soutien et remplira la fonction de quatrième officielle (ou arbitre assistante de réserve) aux côtés d’autres collègues ». La Francilienne continue d’écrire l’histoire après avoir été la première femme à officier dans une rencontre de Ligue 2, de Ligue 1, de Ligue des Champions et de Ligue des Nations. La Valdoisienne connaît déjà le niveau international puisqu’elle avait arbitré à l’Euro féminin en 2017 puis la Coupe du Monde en 2019.

>> A LIRE AUSSI :Stéphanie Frappart au sifflet pour le choc OL-PSG

Stéphanie Frappart s’est habituée à l’engouement qui s’ajoute à sa présence sur les terrains : « J’ai pris en compte le fait que ma présence serait toujours un événement. Dans la rue, on m’interpelle assez souvent, mais c’est toujours bienveillant. Les gens veulent une photo ou un autographe, mais je réponds toujours de manière cordiale. »

La Francilienne fait partie des pionnières de l’arbitrage féminin. La Suissesse Nicole Petignat est la première femme à officier en Coupe de l’UEFA en 2003 et l’Allemande Bibiana Steinhaus, première à arbitrer dans un grand championnat européen sont passées avant Stéphanie Frappart. Cependant, l’impact de l’ancienne joueuse de l’AS Herblay a fait entrer les femmes dans une autre dimension de l’arbitrage. Une première historique qui amène donc à espérer revoir la Française à la Coupe du Monde 2022 ou en tant qu’arbitre principal au prochain Euro.


Photo à la Une : (@FFF)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page