ActualitésNatation

Lisa Pou championne de France du 10km en eau libre

Le soleil de Gravelines (Nord) a souri à la jeunesse, ce jeudi. Lisa Pou a réalisé une course d’une grande maîtrise et s’est emparée du titre de championne de France de la distance olympique. Et ce, pour la première fois de sa prometteuse carrière. Déjà médaillée d’or sur 25km les deux précédentes années, elle n’était pas parvenue à réitérer la performance sur le 10 km, terminant à plusieurs reprises sur la deuxième marche du podium.

A 22, la pensionnaire de l’AS Monaco a montré qu’elle avait le talent d’une grande. Elle a d’abord distancé proprement ses principales rivales avant d’effectuer une dernière ligne droite assurée, dans le chenal, qui lui a offert le titre. Lisa Pou a été suivie, à la touche, par Caroline Juisse de l’AC Bourges et Lara Grangeon de l’ASS Sarcelles. Celle qui avait déjà réalisée une jolie performance sur le 25 km, lors de la dernière édition, a pris la course en main. Cette fois, elle n’aura pas laissé Océane Cassignol, la grande protégée de Philippe Lucas, lui mettre 6 secondes dans la vue (sur 5h19 de course tout de même). Ce qui avait contraint Pou à se contenter de la médaille d’argent l’an passé.

De retour au plus haut niveau

C’est la médaillée de bronze aux Europes du relais avec l’escarcelle tricolore, en 2018, qui a mené la course en patronne. Posant ses accélérations aux moments où elle l’avait décidé, et avec une détermination sans faille. C’est à une réelle démonstration de force que nous avons assisté de sa part. Sa performance est largement due à ses choix stratégiques, qui se sont avérés adaptés et parfaitement applicables à la course du jour. Un an et demi près une Coupe du monde très décevante à Doha, elle retrouve le niveau auquel est elle attendue. Il n’y a plus de doute possible, Lisa Pou est bien l’espoir numéro 1 de la natation en eau libre en France.

>> A lire aussi : (Interview) Lisa Pou, une participation aux mondiaux en suspens

Photo à la Une : (@CréditSport)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page