ActualitésFootball

Amicaux : Le Japon confirme avant ses JO et les États-Unis se lancent dans leur préparation

La fin des championnats a été actée, les sélections peuvent se préparer pour les Jeux Olympiques ou jouer leurs derniers matchs avant les vacances. Les Japonaises sont restées concentrées contre le Mexique (5-1) pour se préparer à l’objectif de la médaille d’or olympique. Les Américaines sont portées par Christen Press et ont connu une rencontre tranquille contre la Jamaïque. La rencontre entre le Portugal et le Nigéria n’a pas dévoilé de vainqueur entre deux équipes tournées vers l’attaque (3-3).

Les États-Unis se sont tranquillement imposés contre la Jamaïque

Les Américaines sont enfin lancées dans leur préparation olympique. Après une victoire sur le plus petit des scores contre le Portugal (1-0), les doubles championnes du monde en titre ont assuré contre la Jamaïque (4-0). Privées de leur capitaine Khadija Shaw, qui a demandé un peu de repos après une saison éprouvante, la Jamaïque a eu du mal à exister. Il faut dire que les Américaines sont mieux rentrées dans leur match que lors de leur précédente sortie et elles n’ont laissé aucune chance à leur adversaire du soir. Carli Lloyd a vite douché les initiatives jamaïquaines en ouvrant le score quelques secondes après l’engagement. Lindsey Horan et Rose Lavelle jouent une combinaison et l’ancienne Citizen centre pour Carli Lloyd. L’attaquante de 38 ans n’a plus qu’à tirer au second poteau pour tromper la gardienne Sydney Schneider (1-0, 1’). En 23 secondes, les joueuses de Vlatko Andonovski avaient déjà fait le plus dur. Carli Lloyd en profite pour devenir la plus ancienne buteuse sous le maillot de la sélection américaine à 38 ans et 332 jours.

Les États-Unis ont continué à investir le camp jamaïquain après l’ouverture du score. La Team USA peut compter sur une Christen Press très en forme en ce moment. Déjà très active contre le Portugal, l’ancienne joueuse de Manchester United a été dans tous les bons coups. Christen Press déborde sur son aile gauche mais elle est fauchée à l’entrée de la surface de réparation. Lindsey Horan en profite pour faire le break sur penalty (2-0, 7’). La joueuse de 32 ans continue son festival en délivrant une passe décisive pour Margaret Purce. Toujours sur son flanc gauche, Press trouve Purce au second poteau qui n’hésite pas à frapper au but (3-0, 22’). Future coéquipière de Gaëtane Thiney à Gotham (États-Unis), la joueuse de 25 ans a inscrit son deuxième but international avec la sélection. Ce sont surtout les statistiques de Christen Press qui impressionnent avec son implication dans 32 buts lors de ses 34 dernières sélections avec les États-Unis (13 buts et 19 passes décisives).

Les États-Unis poussent pour inscrire un nouveau but mais la Jamaïque tient le score et tente même de convertir quelques opportunités. Cependant, la défense américaine est vigilante et ne laisse rien passer. Il faudra attendre les arrêts de jeu pour voir Alex Morgan alourdir le score avec une tête mal dégagé par Sydney Schneider (4-0, 90+2’). Après un match difficile contre le Portugal, les Américaines se rassurent contre la Jamaïque. Les Stars and Stripes enchaînent une 17ème victoire de rang à domicile et un nul contre la Corée du Sud (1-1) en octobre 2019. Elles affronteront le Nigéria jeudi prochain pour leur dernier match de préparation à Houston.

Le Portugal et le Nigéria se neutralisent dans un match fou

Le Portugal et le Nigéria s’affrontaient cette nuit à Houston pour les Summer Series avec les États-Unis et la Jamaïque. Les deux équipes n’ont pas réussi à se départager malgré l’avance de deux buts à deux reprises des Portugaises dans ce match. La Seleção a été la plus dominante dans cette première mi-temps mais la gardienne des Super Falcons, Tochukwu Oluehi, est bien présente devant ses cages. L’attaquante star nigériane, Asiat Oshoala, a également beaucoup pesé sur la défense portugaise. La récente championne d’Europe avec le FC Barcelone a inquiété Inês Pereira dès la 16ème minute, sans parvenir à faire trembler les filets. Quelques minutes plus tard, une mésentente dans la défense nigériane permet au Portugal d’ouvrir le score. La défenseure Catarina Amado déborde sur le flanc droit et adresse un centre dévié involontairement par Chidinma Okeke dans ses propres filets tandis que sa gardienne était sortie (1-0, 22’).

Le Portugal continue de mettre la pression sur la défense adverse avec un coup-franc d’Andreia Jacinto. La milieu de terrain centre pour sa capitaine Carole Costa, oubliée au second poteau, qui n’a plus qu’à ajuster sa frappe (2-0, 34’). La Seleção aurait même pu marquer le but du K-O si Jessica Silva avait réussi son un contre un avant la mi-temps. À l’inverse, les joueuses de Randy Waldrum reviennent dans le match grâce à un corner de Toni Payne qui finit par retrouver le ballon et centre pour Michelle Alozie qui réduit le score (2-1, 45’). Le Portugal refait son avance grâce aux erreurs défensives du Nigéria. Un mauvais dégagement de Salone Zogg permet à l’attaque portugaise d’amorcer une contre-attaque conclue par Telma Encarnação (3-1, 49’).

Le Nigéria revient rapidement au tableau d’affichage. Profitant cette fois-ci d’une erreur défensive portugaise, les Super Falcons réduisent une nouvelle fois le score avec un but contre son camp de Diana Gomes (3-2, 51’). Les deux équipes se livrent un combat intense pour remporter cette rencontre. La Seleção rate l’occasion de reprendre deux buts d’avance à la 61ème minute mais elle est également sauvée par sa barre transversale dans les dernières minutes du temps réglementaire. Au bout du suspense, le Nigéria a une ultime opportunité d’égaliser. Mélissa Gomes rate sa passe en arrière et les Super Falcons en profitent pour inscrire leur troisième but avec Rasheedat Ajibade (3-3, 90+5’). Les Nigérianes explosent de joie après cette égalisation tardive qui leur permet d’arracher le nul. La Seleção repart donc du continent américain avec un nul contre le Nigéria et une défaite face aux Américaines.

Les Super Falcons et la Seleção n’ont pas réussi à se départager (@GettyImages)

Le Japon confirme contre le Mexique

Les Japonaises ont assuré dans une confrontation plus relevée contre le Mexique après sa victoire facile face aux Ukrainiennes (8-0). Les joueuses d’Asako Takakura ont été portées par leur duo d’attaque Iwabuchi-Tanaka. Mina Tanaka trouve le poteau en début de match mais les Mexicaines sont également dangereuses. Stephany Mayor et Jacqueline Ovalle profitent des erreurs défensives des Nippones pour se créer des occasions. Les Japonaises vont se rassurer avec l’ouverture du score de Mana Iwabuchi. La future Gunners récupère un ballon venu de la gauche pour dribler la défense et frapper dans la lucarne d’Emily Alvarado (1-0, 36’).

Les Japonaises continuent de pousser et ce travail offensif paye une deuxième fois. Signe de leur bonne entente à la pointe de l’attaque, Mana Iwabuchi délivre une passe décisive à Mina Tanaka qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (2-0, 46’). Le Japon n’est pas à l’abri et ses errements défensifs lui jouent des tours. Déjà active au début du match, Stephany Mayor refait parler d’elle en récupérant le ballon et en offrant un centre à ras de terre pour Alison Gonzalez qui ne se prive pas de réduire le score (2-1, 49’). Malgré ses problèmes défensifs et quelques occasions des centre-américaines, le Japon reste un cran au-dessus. Mana Iwabuchi, encore dans un très bon soir, s’offre une deuxième passe décisive du match en décalant le ballon à Yuka Momiki (3-1, 53’).

La rentrée des remplaçantes permet aux championnes du monde 2011 d’avoir l’énergie nécessaire pour aggraver le score. La jeune Momoka Kinoshita inscrit le quatrième but japonais grâce à un centre de la rentrante Jun Endo (4-1, 73’). La milieu de 21 ans inscrit elle aussi son but en étant à la finition d’une action collective dans les dernières minutes de match (5-1, 87’). Le Japon a donc réussi à remporter son match avec un score fleuve mais ses problèmes de réalisme et les incompréhensions défensives auraient pu le mettre en difficulté à certains moments de la rencontre. Les Nippones attendront donc attentivement ce mercredi la liste des joueuses sélectionnées pour les Jeux Olympiques à domicile.

Les Japonaises Mana Iwabuchi et Yuka Momiki célèbrent l’ouverture du score (@KYODO)

Les principaux résultats :

Portugal 3-3 Nigéria

États-Unis 4-0 Jamaïque

Japon 5-1 Mexique

République Tchèque 0-5 Pologne

Costa-Rica 3-1 Guatemala


Photo à la Une : (@GettyImages)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page