ActualitésSki-Glace

Anne-Chantal Pigelet-Grevy élue présidente de la Fédération française de ski

Le Comité de la fédération a livré son verdict, ce samedi, concernant l’élection de la nouvelle présidence. Après la départ de l’élu Michel Vion pour la fédération internationale, actuellement encore en mandat à la fédé française, le choix devait se faire rapidement. C’est la haute savoyarde Anne-Chantal Pigelet-Grevy qui a été élue à la grande majorité.

Les membres de la fédération française de ski ont eu l’air d’apprécier le programme de la présidente du ski-club de Saint-Gervais. Elle a récolté 63% des suffrages au premier tour. Celle qui prend la place du nouveau secrétaire général à la fédération internationale de ski à Zurich, a fait de la cause des sports de glace, sa vocation. Engagée depuis plus de 20 ans dans de nombreuses instances, la présidente du comité régional du Mont-Blanc s’attaque, cette fois-ci, à ce qui semble être son plus grand défi.

Elle est devenue, ce week-end, la première présidente de l’histoire, et cela ne semble pas l’effrayer. Les yeux rivés vers les prochaines échéances, l’ancienne vice-présidente et secrétaire générale sait où elle met les pieds. Elle a déjà occupé, pendant sa carrière, de hauts postes à grandes responsabilités. Pourtant le Savoyard, Michel Vion était président depuis 2010, alors le comité avait bâti autour de lui, une forteresse de travail assez solide. C’est peut-être ce qui constitue le plus grand challenge pour la nouvelle élue, elle doit faire repartir les troupes vers un nouveau cycle.

Redynamiser l’accès aux sports de glisse

Ce mandat emmènera Pigelet-Grevy jusqu’en juin 2022, quelques semaines après les Jeux de Pékin. C’était à ce moment précis que Michel Vion devait quitter sa fonction. L’objectif de sa présidence sera de préparer au mieux les championnats du monde de ski alpin à Méribal et Courchevel en 2023. La priorité sera de retrouver un engouement, plus conséquent, autour des sports d’hiver. Elle souhaite dynamiser la communication afin que de nouveaux licenciés se présentent aux portes de clubs.

Son mandat sera tourné vers les sports de glisse mais elle pourra également s’appuyer sur les tendances pour populariser, encore davantage si cela est possible, la marche nordique et le sport-santé. Ces deux dernières disciplines semblent être ce qui se fait de plus accessible en termes de sport de montagne. Il faut bien avouer que le ski alpin est tout de même un sport qui a une forte connotation bourgeoise, du fait des frais qu’engagent sa pratique. Nous pouvons également noter une autre présence féminine au sein du nouveau bureau, Estelle Schutz-Kozlik occupera le poste de secrétaire générale.


Photo à la Une : (@FFS)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page