ActualitésSur la route de Tokyo

Tokyo 2021 : Les encouragements virtuels pour pallier le manque de spectateurs

Selon une décision intervenue il y a de ça une dizaine de jours, les Jeux Olympiques de Tokyo au Japon se dérouleront sans spectateurs cette année pour lutter contre la flambée de la pandémie de Covid-19. Si les athlètes seront bien seuls physiquement dans les différentes enceintes sportives nippone, ils pourront tout de même compter sur des encouragements à distance de la part des fans. Une expérience qui a déjà été utilisée lors des Playoffs NBA dans la bulle sanitaire d’Orlando il y a un an.

Les JO 2021 ne sont décidément pas comme les autres ! Pas de spectateurs, bulle sanitaire, abandons en pagaille, les Jeux soulèvent un grand nombre de questions à quelques jours du début des épreuves. Mais la plus grosse inquiétude pour les athlètes réside dans les tribunes. En effet, la décision prise par le ministre des jeux Tamayo Murakawa de ne pas autoriser de spectateurs dans les gradins rend l’évènement moins spectaculaire, moins enivrant. Qui exultera lorsque Simone Biles remportera une énième médaille olympique ? Qui hurlera de bonheur quand Clarisse Agbegnenou montera sur la première marche du podium ? Personne. Le silence du huis clos hantera les salles, les stades et les rues de Tokyo, comme si rien ne se passait.

Pour pallier ce problème de silence de cathédrale dans les différents lieux sportifs de la capitale japonaise, Thomas Bach, président du Comité International Olympique (CIO), a annoncé que les enceintes de ces lieux diffuseront du son immersif, recréant virtuellement la clameur, les cris et les encouragements du public, qui, malheureusement, devra rester assis sur son canapé. « Nous ferons tout notre possible pour apporter l’ambiance du monde dans les sites, à déclaré Thomas Bach. Nous ne voulions pas que les athlètes se sentent seuls dans les stades. Nous leur montreront que beaucoup de gens sont derrière eux et qu’ils les soutiennent. Dans le stade olympique, ils se sentiront entourés de spectateurs et de fans. Nous avons crée plusieurs expériences et initiatives pour réunie les supporters et les athlètes sur les sites de compétition. »

À LIRE AUSSI >>Tokyo 2021 : Des Jeux Olympiques sans spectateurs

De nouvelles expériences pour encourager les athlètes

Parmi les expériences qu’évoque Thomas Bach, il y a donc le système sonore qui diffusera les cris des supporters enregistrés lors de précédentes olympiades. Cette technique, opérée par le producteur officiel d’images des Jeux, OBS (Olympic Broadcasting Service), pourra être utilisé par les diffuseurs comme France Télévisions ou Eurosport en France, pour donner au téléspectateur une meilleur immersion dans la compétition.

Ensuite pour l’image, le CIO transformera les écrans géants des stades en « fans wall » (mur des fans). Ces écrans diffuseront des messages d’encouragements venant de supporters à travers le monde, qui, au préalable, auront posté leur vidéo d’environ cinq secondes sur les réseaux sociaux avec le hashtag #DearAthtletes. Cette initiative a été baptisée « Share the Passion » (Partager la passion).

Enfin, les athlètes pourront bénéficier de moments d’interaction avec leurs familles ou leurs amis via des appels vidéos sur certains sites de la compétition. L’éloignement est parfois difficile à supporter pour certains athlètes. Ces moments pourront peut-être leur donner du courage et la force afin de remporter les épreuves dans lesquelles ils sont inscrits.

Selon certains chiffres, l’attractivité de ces Jeux est en danger. Les fans de sport avec toutes les restrictions et le climat mondial actuel n’ont pas forcément la tête à Tokyo. Thomas Bach, lui, reste confiant et optimiste à l’approche de l’évènement. Selon lui, « des milliards de personnes dans le monde suivront les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 via les diffuseurs détenteurs de droits et d’autres plateformes numériques et médiatiques. Ce seront les Jeux les plus suivis de l’histoire. »


Photo à la Une : (@Olympics)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page