BasketBasket : Equipe de France

JO : Une préparation en demi-teinte pour le basket féminin français

Après avoir remporté haut la main son duel face à Porto-Rico lundi, les Bleues ont chuté face au Canada dans la nuit de mardi à mercredi. Le début de match parfait n’aura pas permis à l’équipe de France d’empocher la victoire. Les Canadiennes ont réussi à s’imposer en prolongation (80-76).

Avant de débuter son tournoi olympique le 27 juillet prochain face au Japon, l’équipe de France de basket disputait deux matchs de préparation à Oshino (Japon). Lundi, les Bleues ont réussi à s’imposer face à Porto-Rico, malgré un début de match totalement raté. Elles ont su se remobiliser en deuxième mi-temps pour finalement surclasser cette petite nation du basket mondial (95-62).

Face au Canada, la logique a été complètement différente. Les joueuses de Valérie Garnier ont pris la rencontre par le bon bout. La puissance des intérieures tricolores a fait la différence dans les premières minutes de jeu. Sandrine Gruda, Gabby Williams et Endy Miyem ont imposé leur dureté dans la raquette pour faire plier la défense canadienne. Et alors qu’elles avaient pris le bouillon lors du premier quart-temps face à Porto-Rico (30 pts encaissés), les Tricolores ont corrigé le tir cette nuit face à une belle équipe canadienne. Elles auront laissé les blanches et rouges à 29 petits points en première mi-temps (43-29).

A LIRE AUSSI : Les Bleues face à une nouvelle désillusion à l’EuroBasket

Un bras de fer finalement perdu

A l’image de son arrivée tardive sur le site d’Oshino (30 minutes de retard), le groupe canadien a mis du temps à enclencher son jeu léché. Il a fallu attendre la deuxième mi-temps pour voir un adversaire bien plus coriace remonter son retard. Le trou d’air français au retour des vestiaires a facilité la tâche à Kia Nurse et ses coéquipières. Les Canadiennes ont infligé un 3-15 en six minutes de jeu dans le troisième quart pour revenir à six petits points. Si Marine Johannès ou Endy Miyem ont maintenu un temps les Bleues à flot, le navire coulera finalement dans le quatrième quart-temps. La défense tout-terrain ordonnée par Lisa Thomaidis a perdu le clan français, incapable d’inscrire deux paniers de suite. Les Canadiennes ont finalement réussi à arracher la prolongation sur un shoot au buzzer de Natalie Achonwa.

Le momentum avait totalement changé et cela s’est fait ressentir lors des cinq dernières minutes. Kia Nurse, adroite et impressionnante durant la rencontre, a poursuivi son abattage offensif. L’arrière des New York Liberty et ses 25 points ont permis au Canada d’arracher la victoire en prolongation (80-76). Les 19 points de Miyem n’ont pas suffi. Deux fois quart de finalistes lors des deux derniers Mondiaux, le Canada fait le plein de confiance avant le tournoi olympique en battant le vice champion d’Europe et se place déjà comme un prétendant au podium à Tokyo, podium qu’il n’a jamais atteint en six participations.

« Une très bonne séance de travail »

Pour les Bleues, ces deux matchs de préparation auront permis de se jauger avant de se lancer dans le grand bain des JO. Si la victoire n’est pas au bout, Valérie Garnier préfère retenir le début de rencontre de son groupe. « Nous avons été bien pendant 35 minutes. Même très bien. On savait que l’adversité allait être tout autre avec le Canada. On connaît cette équipe qui est très intense, très dure, très physique et je trouve très bien qu’on ait joué ce match avant de partir au village olympique. Elles sont au Japon depuis le 5 juillet donc sans doute mieux adaptées. Nous avons surtout pêché en fin de rencontre. »

La sélectionneuse de l’équipe de France a profité de cette rencontre pour mettre en place ses schémas tactiques. « On a fait des tests avec des cinq différents. C’est une très bonne séance de travail même si on préfère toujours finir sur une victoire. Il y a plein de choses très positives et c’était un bon match de préparation, pas un match amical. C’est ce niveau-là qu’on va affronter. Il a manqué un peu de réussite sur des tirs ouverts mais je trouve qu’on a relevé le défi physique. Nous avons eu du mal sur leur défense tout terrain qui n’était pas si difficile à attaquer mais dans un contexte de fatigue leur dureté, qui est supérieure à ce que nous avons connu à l’EuroBasket, nous a dérangées. Le Nigeria lors de la phase de poule sera dans cette lignée. »


Photo à la Une : (@FFBB)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page